Le phénomène agenda

L’experience

Quand je suis arrivée en France dans le cadre de mes études, j’ai dû faire face à un nouveau phénomène pour moi. Ce phénomène s’appelle l’agenda et il existe pour régner sur mon temps. La mission de l’agenda est de gouverner mon quotidien en m’aidant à être plus organisée et efficace. Pour moi, être entourée de personnes prenant note dans leur petit carnet juste après que le professeur disait quelque chose a été un choc culturel assez important pendant mes premiers cours à Sciences Po.
Curieuse, j’ai d’abord demandé à une camarade de classe: “Qu’est-ce que ce petit cahier?” J’ai lu dans son regard tout son étonnement et elle m’a ensuite expliqué la fonction de ce petit roi du temps. Ce qui m’a encore plus surprise c’est quand j’ai appris qu’en France, on utilise un agenda dès le collège! En tant
que bulgare, je n’en avais jamais utilisé car nous n’avons pas cette pratique de bien organiser notre temps.
Trois ans après ma rencontre avec l’agenda, j’en ai un. Cependant, j’utilise presque uniquement la première page avec le calendrier de l’année. Je cherche encore à m’habituer à lui mais je ne parviens pas à le remplir aussi souvent que mes camarades. J’y note seulement les choses les plus importantes, les autres, je les garde en tête. Pour l’instant, tout marche très bien. Je rends mes travaux en respectant les deadlines* même si je les rends toujours dans la dernière minute de cette limite. C’est juste ma façon de fonctionner, je suis bien plus efficace quand je travaille en sachant que je n’ai pas beaucoup de temps car le stress m’aide à me concentrer. Je ne peux pas commencer à travailler sur quelque chose deux semaines en avance par exemple.
* date limite
Campus Sciences Po Paris, Dijon, France, 2012

Qui raconte

Gergana Kiskinova (Originaire de Bulgarie, pays situé au cœur des Balkans, de l’Europe de l’Est et dans l’Union Européenne), J’arrive en France après avoir fini mon lycée. J’y découvre une autre notion du temps.

T'en penses quoi?

2018-06-13T23:20:39+00:00