L’experience

« Ce qui m’avait frappée, c’était que lorsque l’on commandait un café en Australie les serveurs répondaient, sincèrement: ‘Wonderful, amazing, best choice ever!’* Ils étaient systématiquement hyper enthousiastes. Nos amis français sur place nous ont confirmé que c’est très australien d’être enthousiaste pour tout. Ça fait 6 ans qu’ils y habitent et au début ils ne comprenaient pas cette attitude. Tout est “super, génial, amazing**”, et quand ce n’est que super, ça ne va pas du tout en fait. 

Emilie, mon amie française, a fait un retour à sa N+1*** sur sa stagiaire avec qui ça n’allait pas. Elle a ensuite assisté au retour de sa chef à sa stagiaire et selon elle, rien de ce qu’elle lui avait partagé n’avait été retranscrit… tout n’était que : Great , amazing ou autre expression du même style.

Cet enthousiasme est parfois pesant mais ça a aussi un côté sympa : si tu as envie de faire un truc, tu te sens suffisamment en confiance pour te lancer et le faire. Ils ont tous des super jobs là-bas, avec un master, t’es le roi du Pérou ! On te fait confiance. Ils n’ont pas toutes ces barrières comme ici, c’est assez bluffant ! Ça me fait penser à l’attitude positive des Nord-Américains mais fois 100 000. Le coup du café c’était à chaque fois. Ultra enthousiastes que tu commandes un café ! »

*  Magnifique, fantastique, meilleur choix du monde !

** Super

*** supérieure hiérarchique directe

Sydney, Australie, 2014

Qui raconte

Suzanne (Française), Elle a tout juste 30 ans alors qu’elle se rend, enceinte, en Australie pour rendre visite à son beau-frère qui achève son stage à Brisbane ; ils se retrouvent à Sydney. Cette aventurière originaire de la région parisienne a déjà vécu un échange universitaire au Pérou et une expatriation au Mexique. Ces expériences l’ont aidé à prendre conscience que, tout comme nombre de ses compatriotes, elle a peur de l’échec! Freinée dans ses entreprises par cette exigence de la réussite, elle est séduite par l’élan des australiens à se lancer et s’encourager tout au long du processus.

T'en penses quoi?

Envoyez-nous vos réponses ou commentaires ici!